Aller au contenu
Le jeune chef d'orchestre Simon De Paepe en action

Simon De Paepe

Direction

Né en 1996, Simon De Paepe est le Directeur Musical, Fondateur et Chef de l’Orchestre d’Anvers Con Spirito, phalange exclusivement composée de jeunes artistes professionnels, lauréats du Conservatoire Royal d’Anvers où y terminant actuellement leurs cursus. Formé en direction de chœur auprès de Luc Anthonis, il dirige depuis 2017 l’Ensemble Vocal Voix Célestes de Kapellen, sa ville natale, et a pu suivre la même année le « Kurt Thomas cursus » d’Utrecht en direction de chœur. Académicien, deux années consécutives, des MasterClass du Mozarteum de Salzburg en direction d’orchestre auprès du Prof. Bruno WEIL, il aura la chance de travailler cette année avec Christophe Prégardien.

Musicien complet terminant par ailleurs sa formation de pianiste au sein du Conservatoire Royal d’Anvers auprès de Heidi Hendrickx, Levente Kende et Nikolaas Kende, étudiant plus spécifiquement le Lied et l’accompagnement auprès de Lucienne Van Deyck et Jozef De Beenhouwer, il a pu suivre les Masterclass de Pascale Sigist, Roger Vignoles, Jan Philip Schulze, Christian Zacharias et Maciej Pikulski.

Possédant une appétence particulière tant pour la redécouverte des partitions oubliées que pour l’analyse et la transcription de manuscrits, collectionneurs d’œuvres musicales anciennes, Simon De Paepe  est un ardent défenseur de la musique flamande. Souhaitant faire redécouvrir ce répertoire de tout premier plan, il est un fin connaisseur de l’œuvre d’August De Boeck, Peter Benoit ou encore Jules Van Neffel qu’il dirige et joue régulièrement, démontrant la qualité intrinsèque de leurs créations.

Parmi les dernières productions qu’il a pu diriger avec Con Spirito, nous pouvons citer les Symphonies 25,29 et 41 (W.A. Mozart), la Symphonie 49 (J. Haydn), les Symphonies 1 et 3 (L. V. Beethoven) et la 2e Symphonie (J. Brahms) aux côtés de Finlandia (J.Sibelius), Candide  (L. Bernstein). Avec Voix Célestes, Simon De Paepe a dirigé les Vier Gesänge (J. Brahms), La Mort d’Ophélie (H. Berlioz) et le Requiem (G. Fauré).

En ce début d’année 2019, nous le retrouverons dans Le Rapt de Lucrèce (opéra de B. Britten) et Peer Gynt (Bühnenmusik d’E. Grieg) tout en créant en première mondiale Bounds of the unthinkable (Noah Senden) et Magnificat (Carsten Braun).