Aller au contenu
Contrebassistes et violonistes de l'OCC en concert

# Cycle 2019 : Constellations


Cycle 2019 : Constellations

Au commencement était… le silence

La musique en est issue comme le silence est également musique, celui-ci n'étant autre chose que le repos initial symbole de l'unité parfaite. Dépourvu de toute temporalité, le silence correspond ainsi à une absence de mouvement, de résonance ou de vibration. Comparable à l'ensemble vide, il n'est plus rattaché à l'expression d'une quelconque humanité, bien au contraire, il est l'image et l'expression de ce qui est indéfinissable par nature. Dès lors, à chaque fois que ce silence primordial est brisé, par la première note d'une œuvre musicale, nous revivons la chute originelle. Nous ouvrons une brèche, celle de la temporalité et celle de l'humanité. Un changement d'état qui laisse apparaître toute la richesse des émotions et des passions mais qui, en contrepartie s'inscrit dans une finitude obligée, la notre.

Porta caeli : la musique comme passage

Du silence... au silence. Entre les deux : l'œuvre musicale. Celle-ci n'est donc qu'un passage, quittant l'Un pour tenter d'y revenir. En ce sens, elle est un chemin ou une quête, expression d'un changement d'état permanent donc d'une métamorphose. A ce titre, si la langue française évoque "les portes du ciel", les anglais parlent, quant à eux, de "Heaven's Gate". La musique serait bien ce pont qui nous permet d'aller au-delà, de nous-mêmes et des autres et ainsi de toucher à l'ineffable.


Concerts de la saison

Mysterium

Mysterium

  • 09/07/2019 - 20:30:00
  • Collégiale St-Gaudens
Nuits Romantiques

Nuits Romantiques

  • 22/06/2019 - 21:00:00
  • Riquewihr
Stabat Mater

Stabat Mater

  • 30/06/2019 - 18:00:00