Aller au contenu
Mendelssohn - 6 sonates op. 65

Mendelssohn - 6 sonates op. 65

  • Date de début : 12/06/2022
  • Heure de début : 17:00:00
  • Lieu : Sausheim, église St-Laurent
  • Entrée libre

Musiciens

Programme

Félix Mendelssohn
6 sonates pour orgue op. 65


Si les 6 sonates de Mendelssohn sont le fruit d’une commande d’éditeurs anglais (Coventry et Hollier), elles ne sont en aucun cas des œuvres de complaisance ou des morceaux destinés à plaire au goût d’une clientèle. Bien au contraire, Mendelssohn se saisit de cette opportunité pour livrer un cycle pour orgue unique dans l’histoire de la musique, chaque sonate étant une véritable fresque autonome et originale dans sa structure et dans son agogique.

Œuvres de leur temps, les sonates de Mendelssohn sont teintées de deux influences manifestes. Le goût anglais, tout d’abord à travers l’héritage du voluntary. On l’aperçoit dans le choix de la structure de certaines sonates (Lent, Allegro & Fugato) ou la référence aux marches haendeliennes. La tradition luthérienne dont est pétri Félix Mendelssohn, ensuite est visible notamment par l’introduction de mélodies de choral (sonate 3 et 6) qui serviront de base à des variations.

 

Si l’on puit dire, en matière d’œuvres d’orgue, il y a un avant et un après Mendelssohn. Celui qui fut qualifié par Hector Berlioz comme étant le prophète du Dieu Bach avait parfaitement intégré tous les styles qui l’ont précédé maniant à la perfection tant le contrepoint de Bach, l’harmonie de la Renaissance que le sens de la ligne mozartienne. Toutes ces connaissances ont été réinvesties et dépassées par une vision personnelle dans ce cycle. Premières sonates spécifiquement pour orgue, elles sont les premières à pouvoir rivaliser avec leurs contemporaines pour piano replaçant l’orgue sur le devant de la scène artistique européenne.

Si la 2ème sonate influença Rheinberger ou Lemmens, la 4ème sonate (1ère symphonie pour orgue de l’histoire de la musique dans les faits) impacta tant Franck, Liszt, Reger que Widor irriguant toute la création du 19ème siècle. Comme dans toute son œuvre, Mendelssohn réussit ainsi un tour de force : incorporer la tradition tout en la dépassant en imposant un style nouveau, héritage du passé.